Libre974

nou lé lib, nou fé, nou partaz !

Accueil > Forum > Le POP > Le POP, une descente aux enfers ?

Le POP, une descente aux enfers ?

lundi 30 septembre 2013, par mike

ou "Est-ce que le POP est réellement du vrai Linux ?"

Après l’apéro du Vendredi 27. Il est apparu que, malgré la reconduction du POP dont le côté GNU nous fait décidément bien plaisir, les machines installées par les "professionnels" tenait plus du travail d’amateur que d’un vrai travail de pro auquel on aurait sensément du s’attendre. Et encore, quand on dit "amateur", on est poli.

Quoi de plus naturel, en fin de comptes, que des ados en pleine explosion hormonale, s’exclament : "Té ! C’est quoi cette m...", puisque nous même, amateurs et professionnels du Libre, on s’est exactement exclamé la même chose.

Installes bâclés, optimisations hasardeuses, non respect des règles de bases des installations traditionnelles les plus basiques, aucun contrôle de la complète compatibilité des matériels vendus ; la règle des revendeurs officiels est presque uniformément la même :"Faut que ça marche, le reste rien à f..."

Quand à se fournir les compétences de techniciens réellement compétents et efficaces, et bien, la réponse est exactement la même que juste un peu plus haut.

C’est gens de métiers auraient voulu délibérément flinguer le GNU/linux qu’ils n’auraient pas su mieux si prendre.

On aurait pu se dire qu’à force d’expérience et d’échecs : "Cette année, ça va être mieux."
Hélas, tout porte à croire, selon les échos récupérés ici et là dans les divers points de ventes POP, que ce n’est pas près de s’améliorer, surtout que, cette fois, ils n’ont rien trouvé de mieux que de se mettre de l’écran tactile dans les pattes.

Alors, qu’est-ce qu’il nous reste, à nous Libristes, qui connaissons la véritable valeur et efficacité du Linux et de son environnement GNU. Pleurer dans notre coin aux cris de "RMS, il ne savent pas ce qu’il font !" : pas nécessairement.

De notre dernière rencontre a émergé l’idée d’installes prêtes à l’emploi sous forme d’images brutes de type RAW. Des images configurées et entièrement optimisées à l’usage des animateurs POP ou de qui en voudra.
De telles images pourraient être proposées sous plusieurs distributions, environnements graphiques, optimisations. Leur grands avantages étant, qui plus est, d’une grande simplicité, puisque ne nécessitant que peut de matériels et programmes pour être mises en place, même si un tournevis, selon la méthode, n’est pas exclus.

Il en va donc maintenant de votre bonne volonté, et surtout, ce qui n’est pas le moindre, celle de participer à ce projet qui pourrait s’intituler : "SAVE THE POP !" ou plus drôle : "GOD ! SAVE THE POP !", même si finalement la situation n’incite pas vraiment à rire.

Messages

  • Bonjour à tous
    Je viens juste de découvrir le site, grace à Thierry, et je parcours le forum :)

    Pour le pop, je confirme le message de Mike :
    Mon fils, qui est entré en seconde, a eu droit au pop et à choisi un sympathique petit notebook Acer avec chipset AMD/ATI.
    Par contre, l’installation d’Ubuntu était catastrophique : ni son, ni accelération graphique. Bonjour la mauvaise pub pour gnu/linux.
    Après mise à jour, le son est arrivé, mais toujours pas d’accelération. En fait la carte est trop récente, et il faut utiliser le driver béta de chez Ati... Donc une install hors distrib, prévoir les plantages de X lors des mises à jour du noyau :(
    Pour moi ça va j’ai l’habitude, mais ça a de quoi écoeurer le lycéen qui découvre...
    Pour une fois que l’on trouve du GNU/Linux préinstallé dans une machine, c’est quand même un comble de voir que l’installeur n’a même pas vérifié que tout fonctionnait...

  • Avant que je ne m’éloigne de la Réunion (ouiiin !), j’ai reçu un SOS d’un magasin dont je tairai le nom, il faut juste savoir que le "gérant" avait bien envie de m’embaucher pour le POP, mais que ça direction n’a pas voulu en entendre parler.
    Le souci ? Une carte ethernet realtek qui ne fonctionne pas.
    Son souci ? Plus de 300 machines vendu sur l’île.
    Conclusion ? Panique.

    Malgré ses efforts, rien à faire. Les sources de chez Realtek qui ne se compile pas, pas d’infos sur les forums... Bref, la cata.

    Un peu (beaucoup) embarrassé de ne pouvoir me rémunérer, il finit par me contacter.
    On règle le problème en 24h. Ce n’était finalement pas grand chose, le seul truc, c’est qu’il fallait creuser un peu.

    Du coup mon revendeur est le seul de l’île à avoir le correctif pour près de 500 machines (ou plus) revendues sur l’île par divers prestataires qui ne ce sont pas embarrassés à contrôler les compatibilités et les l’état des noyaux par rapport à cette compatibilité.

    Il est clair que l’économie et le SAV sous GNU/Linux n’est pas le même que pour l’environnement de Microsoft©, mais de là à poussez le "jemenfoutisme" jusqu’à ne pas former ces techniciens au minimum GNU/Linux, faut pas exagéré, d’autant que je tiens de source certaine, que toutes ces boites ont un budget formation étudiée pour ce genre de cas de figure.

  • Depuis plus de 3 semaines, je n’y touche plus. Mais je ne vais pas tarder à m’y remettre.

    L’image est presque terminée et se réfère à la liste des indispensable comme dites dans l’article dédié.

    Mon expérience est construite sur la Fedora 19, la première déclinaison est standard sous GNOME SHELL, mais il sera facile d’en faire 2 autres avec les pilotes privateurs NVIDIA et ATI, voir d’autres environnements graphiques.

    L’image compressé sera disponible dans un quinzaine de jours, il faudra au moins ça pour que le bout de mes doigts décongèle...

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?